La huitième conférence d’examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. Quel succès ?

La 8 e Conférence quinquennale d’examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), qui s’est tenue au siège des Nations unies à New York du 3 au 28 mai 2010, s’est soldée par un succès symbolisé par l’adoption d’un document final accompagné d’un plan d’action sur les trois piliers du Traité : non-prolifération, usages pacifiques, désarmement. A l’issue de la rencontre, chacun semble avoir éprouvé un sentiment de soulagement du fait de l’échec de la Conférence de 2005. L’exercice de mai 2010 conserve à l’enceinte de la conférence sa pertinence comme lieu de débat. Une lecture attentive du document final conduit pourtant à tempérer ce succès : la norme de non-prolifération n’en sort pas renforcée, le succès diplomatique était sans doute à ce prix. Or, le TNP ne peut être considéré comme « la pierre angulaire » du régime de non-prolifération nucléaire mondial que si sa conférence d’examen demeure un organe destiné à produire des effets opératoires.