Le conflit au Sri Lanka

Résumé

Le conflit sri lankais a près de trente ans. « Conflit identitaire » par excellence, qui oppose deux peuples que séparent la langue et la religion, Sri Lanka nous place en quelque sorte face à un cas d’école et illustre à la fois les limites inhérentes à une lecture au travers du seul prisme « identitaire » de conflits armés et les difficultés, une fois que ces derniers se sont développés, à déboucher sur leur résolution pacifique. Limites de lectures « identitaire » des conflits parce que les « identités », les groupes, les ethnies, les religions qui s’affrontent ne sont pas destinées par nature à le faire : derrière le choc entre elles, c’est la logique d’acteurs cherchant à affermir, par l’exacerbation des tensions identitaires, leur position au sein de leur propre groupe, qui explique la montée aux extrêmes et, finalement, la confrontation. Difficultés d’une résolution pacifique car, une fois ces dérives engagées, l’intérêt des acteurs placés à la tête de chaque groupe est justement de poursuivre une confrontation dont découle leur légitimité.

Le sommaire de l’AFRI 2007

Cliquez sur l’icône pour télécharger le texte intégral en version PDF