Les perspectives d’intégration européenne de la Roumanie

Résumé La fin du monde communiste a ouvert toute une série de questions sur le futur de l’Europe de l’Est. Dans une première étape, tous les pays ont été traités comme un bloc homogène. Les différences ne tarderont pourtant pas à se faire sentir. Si le chemin de l’intégration européenne de ces pays suit la même dynamique, les visions collectives sont peu à peu remplacées par des dialogues individuels, où la spécificité de chacun occupe une place importante. La Roumanie est un cas significatif de l’impossibilité de traiter l’Europe ex-communiste comme un espace homogène. Pays précurseur au niveau des relations avec Bruxelles, la Roumanie se confronte de nos jours avec un fort retard économique qui pèse lourd dans les négociations entamées avec l’Union européenne. A la veille de la publication des rapports annuels de la Commission concernant les progrès accomplis par les pays-candidats, la Roumanie est le seul pays des Douze qui n’a pas ouvert tous les chapitres de négociations. Elle est aussi « le cancre » des chapitres provisoirement clos. Quelles sont alors les conséquences de ce retard? Comment s’est-il construit ? Quels sont les scénarios les plus probables sur son avenir ? L’analyse que nous présentons essaie de répondre à ces questions, notamment dans la perspective de la structuration du champ politique roumain autour de la question européenne. –Le sommaire de l’AFRI 2003