Quel leadership franco-allemand en matière de gouvernance économique européenne ?

La capacité de leadership européen du bilatéralisme franco-allemand a été mise à épreuve au cours de la crise de la zone euro en 2010. Paris et Berlin ont réagi de manière différente dans le contexte de la gestion à chaud de la crise grecque et n’ont que partiellement réussi à contribuer ensemble à la recherche d’une réponse cohérente de l’Union européenne. Cela étant, au cours du débat européen sur les règles nouvelles à donner à la zone euro pour prévenir des crises futures, l’Allemagne et la France ont pu imprimer leur marque à plusieurs reprises, notamment en ce qui concerne les règles de décisions pour assurer l’application de sanctions prévues par un Pacte de stabilité et de croissance réformé à l’encontre des pays membres en infraction des règles, ainsi que sur la question d’un changement des traités européens qui permettrait la pérennisation du mécanisme de stabilité financière. Cet exercice d’un rôle de leadership européen a non seulement suscité des tensions politiques au sein de l’Union européenne, mais également entre les deux partenaires.