Bosnie-Herzégovine : une interminable sortie de guerre

Le conflit en Bosnie-Herzégovine a fait 100 000 morts et 2 300 000 déplacés. Il s’est soldé par des accords de paix négociés à Dayton, entérinant le partage du pays en deux entités distinctes, la Fédération et la République serbe. Les institutions communes mises en place par les Accords de Dayton sont parti- culièrement complexes et, depuis 2006, elles connaissent une paralysie croissante, dans un climat politique tendu. A cela s’ajoutent les conséquences à long terme de la guerre : homogénéisation ethnique des territoires, pérennisation des groupes sociaux nés de la guerre, appauvrissement de la population. La participation de la Bosnie-Herzégovine aux processus d’intégration euro-atlantique est remise en cause, alors que la Croatie voisine est entrée dans l’Union européenne en 2013 et que la Serbie et le Monténégro ont le statut de pays candidats.