Politique industrielle : heurts et malheurs de la coopération franco-allemande

La politique industrielle a toujours constitué un champ de coopération franco-allemande à la fois symbolique et difficile. Le succès d’EADS montre la contribution qu’une volonté politique commune peut apporter à la naissance d’une industrie européenne moderne. Toutefois, les problèmes récents de l’entreprise, comme un certain nombre d’autres incidents critiques franco-allemands, renvoient à l’ambivalence entre partenariat et rivalités. Malgré une certaine convergence dans les pratiques, les structures productives, les référentiels et les approches de la politique industrielle restent différents. De même, la tentative d’impulser par la volonté politique la création de « champions » franco-allemands ou européens se heurte à la fois aux logiques d’entreprise et aux nationalismes industriels. La France et l’Allemagne devraient centrer leur coopération plutôt sur le cadre réglementaire européen, en créant des conditions favorables à l’innovation et la compétitivité.

Le sommaire de l’AFRI 2009